Maison

Quel budget pour rénover sa salle de bain ?

La salle de bain est une pièce importante de la maison, il est donc important de bien l’entretenir. Aussi, quand vient l’heure de la rénover, il est important de bien se préparer et d’y consacrer le budget nécessaire.

Quel budget prévoir pour rénover sa salle de bain

Lorsqu’on envisage de rénover sa salle de bain, l’une des premières choses à laquelle on pense est bien le budget que cela va nécessiter. Pour déterminer le montant de la rénovation, plusieurs facteurs sont à prendre en considération, à savoir :

  • la taille de la salle de bain ;
  • si c’est une rénovation totale ou partielle ;
  • le prix de la main d’œuvre ;
  • le prix du nouveau mobilier ainsi que celui des équipements ;
  • les nouveaux revêtements muraux et du sol ;
  • l’altération de la plomberie ;
  • les potentiels travaux d’isolation.

Coût d’une rénovation partielle de salle de bains

Rénover sa salle de bain de façon partielle signifie qu’on va seulement apporter de légères modifications sans toucher à la structure de la pièce ou à la grosse plomberie. En général, cela implique plutôt un remplacement des équipements comme le lavabo ou la baignoire par exemple, ainsi que la rénovation du carrelage d’une partie de la salle de bain afin de lui redonner un nouveau look et de moderniser la pièce. Pour ce genre de travaux, en utilisant des matériaux à prix moyen, le coût s’élève en général à environ 1 500 euros par mètre carré.

Coût d’une rénovation complète de salle de bains

Quand on parle de rénovation complète, on entend un changement radical de la salle de bain, ce qui veut dire : un remaniement général des éléments de la pièce. Ceci implique donc la réorganisation de l’espace, l’installation de nouveaux équipements, le renouvellement du réseau de plomberie et du circuit électrique, des travaux d’isolation, la pose de revêtements, le changement des meubles ainsi que bien d’autres travaux encore. Pour ce type de rénovation, le budget à prévoir sera donc conséquent, il peut aller de 2 500 jusqu’à 4 000 euros par mètre carré. Le prix varie selon a qualité des produits et l’étendue des travaux.

Comment rénover sa salle de bain ?

Avant de commencer des travaux quelconques, il faut tout d’abord mesurer les dimensions de la salle de bain afin que la rénovation soit réussie. Il est donc nécessaire de prendre en considération la hauteur, la longueur et la largeur de la pièce. Il faut également considérer l’emplacement des portes et fenêtres ainsi que leurs dimensions, sans oublier l’emplacement des aérations, des prises électriques, des interrupteurs ainsi que des lumières. Le choix des équipements à installer dépend de la surface de la pièce, il faut donc faire attention à leurs dimensions. Si l’on souhaite gagner de l’espace pour circuler facilement dans la salle de bain, il est conseillé d’opter pour une douche à la place d’une baignoire et de meubles en suspension qui n’encombrent pas la pièce. Pour une salle de bain familiale, une baignoire est à privilégier, on peut aussi ajouter un lavabo à double vasque. Si la pièce est spacieuse, il est possible d’y aménager une buanderie en ajoutant un lave-linge et un sèche-linge. Aussi, les distances entre les équipements doivent être respectées, par exemple, il faut dégager 70 cm devant la douche et le lavabo et 55 cm devant la baignoire.

Le réseau de canalisation est un point crucial lors de tous travaux de rénovation, il est impératif que les équipements disposent au moins d’une pente de 2 cm / m afin que les eaux usées puissent s’écouler sans stagner, il faut donc que la baignoire et la douche soient placés tout près de la colonne des eaux usées. Pour ce qui est de la décoration, on peut se faire plaisir selon ses goûts personnels, il est cependant conseillé d’opter pour des couleurs claires et de veiller à ce que le rendu visuel soit harmonieux.

Conseils pour réussir la rénovation de la salle de bain

Avant de se lancer dans un projet de rénovation, il faut s’assurer que celui-ci est réalisable. Il faut donc penser « pratique ». Il vaut mieux opter pour des matériaux synthétiques, car en plus d’être résistants aux taches et aux rayures, ils sont plus faciles à entretenir, la céramique en est un bon exemple. Le verre trempé traité contre le calcaire est aussi à privilégier. Quant au carrelage, il doit répondre aux normes UPEC, il doit résister à l’usure, au poinçonnement, à l’eau et aux agents chimiques. Ceci signifie qu’il doit être résistant à l’eau, aux produits chimiques et aux taches.

Il est important de s’assurer que l’accès à la tuyauterie est facile en cas de fuite afin de ne pas avoir à casser les murs. Il est aussi conseillé d’éviter les joins et d’opter pour des raccords à souder ou à sertir afin de limiter les risques de fuites. Enfin, l’étanchéité de l’installation électrique est obligatoire.

(Visited 5 times, 1 visits today)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.